Où est-ce que tu vas?



Pobieranie 30.58 Kb.
Data04.05.2016
Rozmiar30.58 Kb.

Aller à





Na pytanie

Odpowiadamy

Où est-ce que tu vas?

Où vas-tu?

Je vais

à Paris.

à la (maison).

à l’(hotel).

au (cinéma).

aux (toilettes).
Chez (ma tente).

Chez (Marie).



Idę, jadę do...

Przed rzeczownikiem nieosobowym.

Idę, jadę do...

Przed rzeczownikiem osobowym.




Venir de – wracać, przybywać, przychodzić z/od ....


Na pytanie

Odpowiadamy


D’où est-ce que tu viens?

D’où viens-tu?

Je viens

de Paris.

de la (maison).

de l’(hotel).

du (cinéma).

des (toilettes).
De chez (ma tente).

De chez (Marie).



Przybywam z...

Przed rzeczownikiem nieosobowym.


Przychodzę od...

Przed rzeczownikiem osobowym.

Czasownik venir może również występować z przyimkiem avec i oznacza wówczas: towarzyszyć komuś, iść z (kimś), pójść z (kimś), np.:


Tu viens avec moi? Idziesz ze mną? Pójdziesz ze mną?

Oui, je viens avec toi. Tak idę (pójdę) z tobą.




Na pytanie

Odpowiadamy

Tu viens avec nous?

Viens-tu avec nous?

Oui, je viens avec vous.

Non, je ne viens pas avec vous.


Ale w momencie, kiedy idziemy z kimś gdzieś np. do kina, na pływalnię, to:




Na pytanie

Odpowiadamy

Tu viens avec nous au cinéma?

Viens-tu avec nous au cinéma?

Oui, je vais avec vous au cinéma.

Non, je ne vais pas avec vous au cinéma.


Czasownik venir ma również znaczenie „przyjść do kogoś, przyjechać”, przyjść, przyjechać tam, gdzie znajduje się nadawca dialogu bądź odbiorca. Konstrukcja zdania polskiego i francuskiego jest w tym wypadku analogiczna.




Je viens chez vous.

Przychodzę do was.

Vous venez chez moi.

Przychodzicie do mnie.

Je viens au café.

Przychodze do kawiarni (znajduje się tam odbiorca).

Monique vient avec lui chez sa grand’mère.

Monique przychodzi z nim do babci.

Zapamiętaj, że po czasownikach aller, venir użytych w znaczeniu towarzyszenia komuś dodajemy przyimek avec + rzeczownik żywotny..

W odpowiedzi na pytanie, rzeczownik stojący po przyimku zastępujemy na ogół zaimkiem osobowym akcentowanym: moi, toi itd.

Exercice. Complétez avec aller/venir.


  1. je ............ au théâtre avec toi.

  2. Tu ........... aux Champs-Elysées avec moi?

  3. Vous ........... au jardin avec Pierre.

  4. Nous sortons. Tu ......... .

  5. Le 21 mai, Lilie et Paul .................... chez moi.

  6. Ce soir, je ............. chez Isabelle.


Exercice. Faites l’exercice selon le modèle:

Elle va chez sa tente. Elle vient de chez sa tente.

1. Nous allons chez Jean-Pierre. .................................................

2. Ils vont chez M. Duval. .........................................

3. Je vais chez le Directeur. .........................................

4. elles vont chez Mme Pol. .........................................


Exercice. Répondez aux questions.

  1. Où va-t-il ? /à la campagne.

  2. D’où vient-il ? /Angers.

  3. Où va-t-elle ? /bureau.

  4. Où vas-tu ? /Grenoble.

  5. D’où viens-tu ? /Saumur.

  6. Où allez-vous ? /Saint-Malo.

  7. D’où viennent-elles ? /gare.

  8. D’où venez-vous ? /Versailles.

  9. D’où viennent-ils ?/Provence.


Exercice. Faites l’exercice en utilisant quel, quelle, quels, quelles. Répondez aux questions.

  1. ..................sont les quatre saisons de l’année ?

  2. ..................est le troisième mois de l’année ?

  3. ..................est votre langue maternelle ?

  4. ..................comédie de Shakespeare aimez-vous le plus?

  5. ..................est votre pièce de théâtre préférée ?

  6. ..................est votre vie en Pologne ?

  7. ..................sont vos sports d’été préférés ?

  8. ..................genre de musique vous écoutez ?

  9. ..................film n’aimez-vous pas ?


Exercice. Remplacez les points par les mots qui manquent.

.....printemps et en ....... il y a beaucoup de fleurs. En ............... il y a du vent et il pleut souvent. En ...... il fait chaud. En ............. il fait froid. En ..........on fait du ski et on fait de la patinage. En .... on se baigne dans la rivière.


Maintenant vous retrouvez les constructions avec le verbe faire qui sont dans le texte.


Nous ne voulons plus être tristes ....

Nous ne voulons plus être tristes

C’est trop facile

C’est trop bête

C’est trop commode

On en a trop souvent l’occasion

Tout le monde est triste

Nous ne voulons plus être tristes ....

Blaise Cendrars

Jouer


Je joue du piano

Tu joue aux dominos

Il joue à la balle

Elle joue dans la salle,

Nous jouons du violon

Chaque soir à la maison

Vous jouez tous les jours

Au jardin dans la cour

Ils jouent au stade

Avec leurs camarades

Elles jouent à la marelle

Avec Lise et Marcelle.

D’après N.A. Golouvéva :

Les verbes en vers’ 


D’âge en âge


On arrive, on est en bas âge :

L’âge tendre ... Le premier âge ...

Et, le temps de quelque saisons,

On atteint l’âge de raison ...

Et puis, voici la fleur de l’âge :

Lisette et Jeanette ont seize ans,

Profitons-en, profitons-en ! ...

A vingt-cinq ans, c’est le bel âge,

Et bientôt, la force de l’âge.

Jean Nohain : J’ai cinquante ans.




Soyez polis


Il faut aussi être très poli avec la terre

Et avec le soleil

Il faut les remercier le matin en se réveillant

Il faut les remercier

Pour la chaleur

Pour les arbres

Pour les fruits

Pour tout ce qui est bon à manger

Pour ce qui est beau à regarder

A toucher

Il faut les remercier

Il ne faut pas les embêter ... les critiquer

Ils savent ce qu’ils ont à faire

Le soleil et la terre



Jacques Prévert


©absta.pl 2016
wyślij wiadomość

    Strona główna